Sur l'artiste

Joël Moens de Hase (1959) vit et travaille à Bruxelles. Il est titulaire d'un Master en commerce et est actif dans l'immobilier. Il a reçu sa formation artistique à La Grange des Champs (Braine L'Alleud) et à l'Académie d'Uccle. Joël Moens utilise la première grande révolution technologique de sa vie (l'ordinateur) et la nourrit de la... Read more

Joël Moens de Hase (1959) vit et travaille à Bruxelles. Il est titulaire d'un Master en commerce et est actif dans l'immobilier. Il a reçu sa formation artistique à La Grange des Champs (Braine L'Alleud) et à l'Académie d'Uccle. Joël Moens utilise la première grande révolution technologique de sa vie (l'ordinateur) et la nourrit de la seconde (internet), pour créer ses photomosaïques. Son art numérique rend hommage aux femmes: divines, sensuelles, créatives.

De la complexité et de l'agitation de la vie, naît une image facile à comprendre, qui renvoie à la tranquillité et à la libération de l'imagination. Le fond est composé de milliers de fragments photographiques de courbes féminines. Au premier plan se dresse une image qui rayonne d'intensité, un symbole d'intimité, un visage. Les mosaïques photographiques de Joël Moens de Hase ont commencé à voir le jour en 2011. Elles ont rapidement attiré l'attention d'un public national et international, et toutes deux ont été très réceptives. Cette forme d'art numérique, alternative contemporaine du pixel art et du pointillisme, a la capacité de surprendre et de séduire par l'originalité et l'esthétique du concept. Son art reflète une société numérisée et hyper-connectée.

Ces milliers d'images qui composent l'œuvre font écho à la surreprésentation d'images, de publicités et de représentations érotiques qui nous envahissent au quotidien. Ces petites images donnent à l'œuvre de la profondeur et une impression d'infini. Ils peuvent être lus de deux manières, selon que le spectateur regarde le contenu ou le formulaire. Dans cette course quasi obsessionnelle à l'image, Joël Moens couvre un large éventail de sources différentes: photos ou publicités de mode, catalogues de vente par correspondance, périodiques électroniques, sites Web accrocheurs et bien plus encore. Jusqu'à présent, son œil très sélectif a parcouru plus de 20 millions d'images pour en choisir 80 000, qu'il a recadrées une à une.

Suite à cet exercice, il a alors commencé à composer de manière presque aléatoire, aidé par le logiciel puissant qu'il utilise et son influence sur le résultat qu'il produit, répétant l'opération jusqu'à ce que les particules rectangulaires commencent vraiment à avoir un sens pour lui dans son ensemble. Mais si l'artiste attache la plus grande importance à la représentation de la forme et à ses qualités esthétiques, il se targue également de sa capacité à surprendre, bouger, transporter, libérer les sens et l'imagination, et créer le divin, voire le sublime. Au cœur de ses œuvres, le désir, la passion, l’attrait des hommes pour la femme… sa femme. Celui que nous désirons secrètement. Celui que nous approchons subtilement, celui qui nous dévore de l'intérieur.

Ce désir, qui fait partie de l'essence des hommes, de sa condition humaine, de sa petite mort comme le dit le philosophe. Et en même temps, l'inconscient de chaque homme reflété par ces milliers de petites images qui composent les œuvres. Le côté noble de l'érotisme à travers ces femmes sans visage qui vous invitent à rêver. Mais aussi la Femme au grand W. La femme divine et créatrice, la femme sujet ou / et objet de désir. Mais aussi la femme indépendante. Celle qui a le droit de s'offrir à Dieu comme le fait la religieuse dans «l'Adoration». Le droit d'être mère et maîtresse ou ni l'un ni l'autre ... Ce que Joël Moens dépeint dans son travail, c'est essentiellement l'amour et la diversité des formes que cet amour peut prendre. 

Oevres d'art

Filter Oevres d'art
  • Catégorie
  • Prix
  • Style
  • Couleur
  • Valeurs limites
  • Art dealers